En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.

Pôle position en pédagogie numérique

En juin 2011, la municipalité de Bærum en Norvège a abandonné Fronter pour passer à l'ENT itslearning. En deux mois à peine, les écoles étaient prêtes à utiliser la nouvelle plate-forme d’apprentissage. Mais comment ont-elles réussi à installer et à faire fonctionner cette nouvelle solution aussi rapidement ?

 

Cinquième plus grande municipalité de Norvège en termes d’habitants, Bærum possède 43 écoles, 1.500 employés et environ 16.000 élèves. « En dépit d'un classement qui les place parmi les meilleures écoles au niveau national, les établissements de Bærum ont un immense potentiel d'amélioration en matière de TICE », indique Frank Baklid, chef de projet pour le développement des compétences numériques au sein de la municipalité de Bærum.

Sachant cela, les responsables municipaux de Bærum ont convenu, en mars 2010, d’un plan d’action. L’un des objectifs de ce dernier était de répondre aux exigences de la réforme de la promotion des connaissances1. Cette réforme porte sur le développement des compétences numériques pour améliorer l’efficacité de la pédagogie.

Frank admet sans hésiter que, par rapport à d’autres municipalités, Bærum était à la traîne en termes d’efforts portant sur les TICE. Le principal problème résidait dans la faible utilisation de Fronter, la plate-forme d’apprentissage existante.

« Fronter était délaissée, essentiellement parce que la plupart des enseignants trouvaient le système trop compliqué », explique Frank. « Alors que les écoles du secondaire l'utilisaient peu, celles du primaire ne l’utilisaient pas du tout ».

Impliquer tout le monde

Quatre écoles primaires et deux établissments secondaires ont été choisies comme écoles-pilotes pour la mise en œuvre de l'ENT itslearning. Elles ont testé l'ENT pendant l’année scolaire et ont fait l’objet d’un suivi renforcé de la part de la municipalité. Elles ont bénéficié d'une formation et d'un suivi assurés par quatre référents TICE. Deux référents ont proposé une formation à tous les autres établissements.

« Le point le plus important était d’arriver à lancer la plate-forme itslearning dans toutes les écoles. Le degré d'utilisation de l'ENT revêtait moins d’importance » explique Frank. « Les enseignants se sont même entraidés sur l’utilisation d’itslearning en prenant sur leur temps personnel. »

Des critères de réussite évidents

À présent, toutes les écoles utilisent l'ENT itslearning et Frank a identifié quatre critères qui ont contribué à la réussite de ce déploiement : des groupes de ressources numériques, beaucoup de formation, l’implication des dirigeants et des ressources financières.

« Il a été demandé en amont à toutes les établissements d’établir un groupe de ressources numériques référents TICE et d’administrateurs écoles dont la tâche était de soutenir le reste des enseignants par des conseils et des indications lors de la mise en œuvre du système. Ils ont été soutenus par le groupe de projet et les personnes en charge de l’utilisation pédagogique des TICE dans l’école. Le groupe de ressources central a certes contribué à l'amélioration du niveau de compétences au sein des écoles, mais la responsabilité de ce point incombe à chaque établissement ».

La municipalité a initié un projet de formation extrêmement vaste axé sur l’administration et l’utilisation pédagogique. Une importante distinction a été faite entre les rôles des administrateurs du système technique, chargés du fonctionnement quotidien de l'ENT itslearning et les enseignants, qui se sont concentrés sur l’utilisation pédagogique.

L’implication importante des responsables était un facteur primordial de réussite et Frank reconnaît que les directeurs d’établissement auraient dû être impliqués plus tôt. Pour commencer, l'équipe de Frank s’est concentrée sur la formation des administrateurs et des enseignants, mais les directeurs d’établissement étaient également intéressés par l'ENT.

« Il est important d’impliquer les directeurs dès le début », déclare Frank. « Il ne faut pas sous-estimer les conséquences car ils partagent leurs connaissances, se motivent les uns les autres et font avancer le déploiement. »

Même s'il était crucial que la municipalité affecte des ressources financières en phase de démarrage, ce besoin de financement va nettement diminuer et finir par se transformer en coûts de fonctionnement liés à la maintenance.

De nombreux exemples de bons usages

Frank a déjà identifié, auprès des enseignants et des élèves, plusieurs exemples remarquables d'utilisation de l'ENT itslearning.

« Un enseignant utilise l'outil d’examen pour motiver sa classe d’anglais », explique Frank. « Il publie régulièrement des devoirs sur lesquels ses élèves reçoivent des commentaires automatiques. Les commentaires motivent les élèves qui s’y réfèrent plusieurs fois en vue de préparer l’examen. Comme les élèves s’entraînent davantage en amont, les résultats à la fin des examens hebdomadaires sont meilleurs. La même chose s’applique aux élèves qui s’enregistrent en lisant des devoirs à la maison à l’aide de l’enregistreur intégré d’itslearning : ils le lisent plusieurs fois en vue de s'améliorer ».

Les méthodes sont simples mais efficaces. Frank indique qu’un autre enseignant réalise des capture d'écran de documents Word, ouvre les images dans Microsoft Paint et supprime toutes les virgules. Il utilise ensuite l’outil d’examen de l'ENT pour créer des devoirs dans lesquels les élèves insèrent les virgules aux bons endroits.

Frank, qui veut vraiment « que l’on trouve tout » dans la plate-forme itslearning, espère que près de 90 % des utilisateurs deviendront des utilisateurs actifs d’itslearning au cours du printemps 2013.

------------------------------

1. Une réforme introduite en 2006 dans l’enseignement primaire, secondaire et dans la formation.

Ressources Vidéo Contactez-nous