En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.

Aux États-Unis, The Genius Hour arrive dans les salles de classe.

Un nouveau concept a fait son apparition dans les salles de classe aux État-Unis : The Genius Hour.

Les enfants passent environ 15000heures sur les bancs des écoles primaire et secondaire, mais combien de temps est consacré au développement de leur imagination? La créativité et l'innovation sont des compétences cruciales dans le monde du travail, mais certains systèmes éducatifs n'offrent pas aux élèves la possibilité de développer leur créativité naturelle.

Heureusement, des enseignants ont découvert un moyen de stimuler l'imagination des élèves: The Genius Hour. Il s’agit d’une heure de cours particulière pendant laquelle les élèves sont encouragés à explorer leurs passions et leur créativité. Les élèves choisissent eux-mêmes ce qu'ils souhaitent apprendre. Ils ont pour tâche d'étudier un sujet et de réaliser un projet qu'ils partageront au niveau de leur classe ou de leur école.

The Genius Hour a des origines diverses mais est basée sur les pratiques de Google. Les employés de Google sont autorisés à passer 20% de leur temps de travail sur des projets qui les intéressent, tant que ceux-ci ont le potentiel de constituer une avancée pour l'entreprise. Gmail et Google Actualités sont par exemple issus de ces pratiques.

The Genius Hour s'inscrit dans le cadre de la théorie de la motivation intrinsèque. Lorsque les élèves ont la possibilité d'intervenir eux-mêmes dans leur apprentissage, ils s'impliquent davantage, leur confiance se développe et le processus devient plus entrainant. Lorsqu'ils sont autorisés à faire preuve de créativité, ils sont davantage motivés et apprennent mieux.

Les enseignants apprécient énormément l'autonomie que développent les élèves pendant The Genius Hour. Il s'agit d'une réelle avancée dans la formation d'élèves curieux à long terme et pourrait être l'une des activités pédagogiques dont l'impact est le plus significatif.

Les enseignants utilisent en général trois règles pour les projets :
1) Une problématique principale doit être définie
2) Le projet doit impliquer des recherches
3) Le projet doit être partagé

Dayna Taylor est enseignante en classe de CM2 à l'école élémentaire d'Eisenhower dans le Michigan. Son école fournit un iPad à chaque élève du CE2 à la terminale et a commencé à utiliser itslearning à l'automne 2014.

 

The Genius Hour est incluse dans le programme de cours de Dayna depuis l'an dernier. Elle s'inspire des trois règles énoncées ci-dessus. Ses élèves utilisent les forums de discussion itslearning pour partager leurs propositions de projets. Chacun poste ses idées et les camarades répondent par le biais de commentaires et de questions constructives

Dayna consacre une heure par semaine aux recherches et au travail sur les projet. Ses élèves ont choisi des sujets allant des abris pour animaux au baseball en Inde. Une fois leurs projets terminés, ils les présentent à la classe.

«D'une certaine manière, The Genius Hour permet aux élèves introvertis de montrer une autre facette d'eux-mêmes qu'ils ignoraient peut-être. Cela permet aussi de créer des liens avec les élèves et de leur montrer que ce qui m'importe vraiment, c'est ce qui les fait vibrer, leurs passions. Les élèves prennent le contrôle de leur apprentissage. Cela leur donne une motivation personnelle pour apprendre et se développer», explique Dayna.

Elle ajoute: «C'est un bouleversement important des méthodes d'enseignement classiques où le professeur fait tout le travail et les élèves exécutent en silence les tâches qui leur sont données. Le plus dur pour moi a été de m'habituer au chaos organisé qui règne parfois pendant ces moments. Le volume sonore est plus élevé qu'à l'habitude et ça part un peu dans tous les sens, mais chacun travaille, réfléchit et est occupé par un sujet sur lequel il souhaite en apprendre plus et qui lui tient vraiment à cœur!»

Les élèves de Dayna sont très enthousiastes au sujet de The Genius Hour. L'une d'entre elle, Kitana, raconte: «C'était incroyable, merveilleux et surprenant!»



L'école d'Eisenhower utilise itslearning depuis relativement peu de temps et Dayna étudie le potentiel de l'outil pendant The Genius Hour avec enthousiasme. «J'ai commencé à déposer des bouts de présentations dans itslearning afin que les élèves puissent les consulter quand ils le souhaitent. Nous avons également procédé à des réflexions et des auto-évaluations. Certains élèves ont opté pour les présentations classiques en réalisant des affiches, mais ils sont nombreux à avoir inclus des éléments numériques, notamment depuis PicCollages et iMovies, pour partager ce qu'ils ont appris pendant leur travail,» explique Dayna. «J'ai pris conscience de ce que les élèves sont capables de réaliser qu’il est possible de faire une réelle différence dans le monde de l'éducation.



Ressources Vidéo Contactez-nous