En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.

Exploiter la puissance du vent avec une plateforme d'apprentissage

 

Le Département de l'énergie éolienne de l'Université technique du Danemark a créé un logiciel pour aider à déterminer l'emplacement des éoliennes. Ce logiciel est devenu la norme dans l'industrie et il est utilisé dans plus de cent pays dans le monde. L'université a récemment transformé sa formation classique en cours en ligne dans itslearning. Depuis, les enseignants ont remarqué que « les étudiants ont à présent bien plus de temps par module et semblent mieux comprendre les sujets abordés ».

L'énergie éolienne est actuellement la source de production d'électricité qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde. C'est une source d'énergie renouvelable propre et, comme le vent est gratuit, les coûts d'exploitation sont assez faibles une fois qu'une éolienne a été érigée. En 2013, la puissance générée par l'énergie éolienne a réduit la production de près de 100 millions de tonnes métriques de dioxyde de carbone, soit l'équivalent de 16,9 millions de voitures en moins sur les routes.

L'Université technique du Danemark (DTU) est l'une des universités techniques les plus avancées d'Europe. Son Département de l'énergie éolienne a créé le Wind Atlas Analysis and Application Program (WAsP) dans le but de simuler le flux du vent sur le terrain et d'estimer la production d'énergie à long terme des turbines éoliennes et fermes éoliennes. Le logiciel est fortement demandé et l'équipe WAsP a été très occupée par l'organisation de formations de trois jours à l'université. Du Chili à la Chine, du Sri Lanka à la Suisse  ; des professionnels du secteur éolien demandent à bénéficier d'une formation WAsP.

Les chercheurs de l'équipe WAsP ont donc décidé de développer une version en ligne du cours afin de libérer les participants des obstacles liés aux voyages, aux demandes de participation et pour réduire l'empreinte carbone. Ce cours d'e-learning mondial réunit des participants de différents horizons scientifiques et culturels ; permettant d'engager des interactions entre les étudiants. Autre avantage d'un cours en ligne : cela permet aux étudiants d'aller à leur rythme, leur donnant davantage de temps pour réfléchir sur du matériel complexe.

Conception du cours

Les cours traditionnels sont souvent conçus par un enseignant. Le cours d'e-learning WAsP a été conçu par une équipe de plus de dix personnes, dont les réflexions ont été très créatives. Cette créativité est un élément important de l'éducation en ligne car elle ajoute une touche de personnalité pour combler le manque de face-à-face.

L'équipe WAsP a été l'une des premières à développer un cours d'e-learning à la DTU. Elle a découvert que le matériel servant aux cours classiques devait être complètement réorganisé pour être adapté à l'enseignement en ligne. Les membres de l'équipe ont décidé qu'ils avaient besoin d'une plateforme d'apprentissage capable de soutenir leurs méthodes d'enseignement. Ils ont donc contacté Anita Monty, consultante en e-learning. Anita avait créé avec succès des cours en ligne à l'Université de Copenhague en se servant de la plateforme itslearning. Elle l'a présentée à l'équipe WAsP qui l'a appréciée.

Merete Badger, DTU senior scientist (scientifique principal à la DTU)

Merete Badger, chef de projet en e-learning WAsP et DTU senior scientist rappelle : « Nous avons trouvé le système très intuitif et facile à utiliser. itslearning offre tout un éventail de fonctionnalités parfaitement adaptées à l'enseignement et l'apprentissage en ligne comme des forums de discussion ; des outils pour la planification, des tests et des sondages ; des outils pour suivre les étudiants et organiser le matériel d'apprentissage ».

Avantages pédagogiques

Merete et son équipe ont travaillé en étroite collaboration avec Anita pour utiliser les avantages pédagogiques de la plateforme d'apprentissage. « La méthode d'enseignement s'appuie sur un modèle pour l'enseignement en ligne développé par le professeur Salmon de l'Université de Leicester », explique Anita. La technique proposée par M. Salmon implique de s'appuyer graduellement sur une communauté d'apprentissage interactive dans laquelle les participants publient fréquemment des messages et répondent à ceux d'autres participants dans le cadre de discussions de groupe. « Cette méthode permet d'impliquer les étudiants et de leur offrir un rôle plus actif dans les cours en ligne. Participer de manière active à du travail en groupe et à des discussions tout au long du cours donne un côté communautaire au cours, comme une classe traditionnelle », poursuit Anita.

Il existe des exigences strictes de participation pour pouvoir réussir le cours. En voici la liste :

    • Vous devez publier au moins un commentaire par module
    • Vous devez répondre aux questions ou commentaires des enseignants et autres participants au cours
    • Vous devez contribuer aux discussions de groupe de manière concrète et faire des commentaires pertinents sur les sujets

    Les enseignants ont indiqué que ces exigences fonctionnaient très bien. Presque tous les participants étaient actifs sur le forum de discussion et respectaient les exigences de publication.

    Le cours d'e-learning WAsP regroupe des présentations enregistrées, des exercices pratiques, des tests d'auto-évaluation, des discussions de groupe et une étude de cas complète incluant une évaluation par les pairs. Les cours commencent par des discussions sur les forums itslearning. Par la suite, les étudiants partagent les résultats de leur recherche et de leurs expériences grâce au logiciel WAsP en collant des captures d'écran dans les fils de discussion.

     

    Le cours est constitué de modules allant d'un vendredi au vendredi suivant. Pour faciliter les discussions et les échanges de commentaires, tous les participants et enseignants travaillent sur le même module de cours pendant la même semaine. La charge de travail peut être répartie sur la semaine comme le souhaitent les participants, mais les délais pour chaque module doivent être respectés.

    Les étudiants qui réussissent le cours obtiennent un diplôme. Ils peuvent passer un test d'auto-évaluation dans itslearning pour savoir s'ils ont assez de connaissances pour se présenter à un examen de certification WAsP (ou simplement pour faire le point sur ce qu'ils ont appris dans le cours). La certification WAsP est une excellente qualification à avoir si vous souhaitez présenter votre candidature pour un poste dans le secteur de l'énergie éolienne. Comme vous pouvez le voir dans la carte ci-dessous, il existe des utilisateurs WAsP certifiés partout dans le monde.

    Feedback positif

    Le feedback des participants a été très positif. Yolanda Loureiro Rodriguez, de CENER en Espagne, indique : « Tous les modérateurs et participants ont été très actifs. Il était très facile d'apprendre ». Adhemar Araoz, de KTH en Suède, ajoute : « Je pense que la structure était vraiment bien et les discussions ont permis de vraiment améliorer la compréhension. J'ai beaucoup appris pendant le cours. »

    Les enseignants (ou les modérateurs) ont eu le sentiment que les discussions qu'ils avaient avec les étudiants pendant les cours d'e-learning étaient différents de ceux qu'ils avaient pendant les cours WAsP classiques. Il semble que les participants en ligne ont atteint un niveau de compréhension plus approfondi que ceux qui ont suivi les formations sur trois jours. Ils semblaient avoir appris bien plus. Les étudiants étaient en mesure d'intégrer plus facilement les cours dans leurs programmes personnels ; passer autant de temps que nécessaire à faire les exercices, réfléchir et discuter. Les cours dans itslearning ont été un tel succès que la DTU développe actuellement des cours de Master en Énergie éolienne.

    Plus d'informations :

    Pour plus d'informations sur le programme WAsP, consultez le site www.wasp.dk 

    Le cours e-learning WAsP a été créé en coopération avec le Virtual Campus Hub project, dont l'objectif était de relier quatre universités techniques européennes de manière sécurisée en se servant d'une connexion single-sign-on pour pouvoir partager des applications en ligne pour l'enseignement. Ce projet fructueux a été partiellement financé par la Commission européenne dans le cadre du 7e programme-cadre.

Ressources Vidéo Contactez-nous